• L'Indice de Performance Stratégique "IPS"

    Créé en 1996 à l'initiative de Micropal Switzerland et de CONINCO SA, l'indice de performance stratégique "IPS" n'était pas un indice de plus, mais se voulait être plus qu'un indice, un outil de travail pour les fonds de pensions. Cette démarche se révèle aujourd'hui admise, ironie de l'histoire, par le promoteur du premier indice LPP qui a été récemment transformé suivant le concepts IPS.
    L'idée sous jacente à la création d'IPS était de mettre au point une échelle de comparaison et non une référence absolue. Étant simplement à l'écoute des fonds de pensions, il est apparu clairement que chacun d'eux ne pouvait utiliser efficacement l'indice LPP basé sur une allocation unique des actifs que si sa propre allocation correspondait à celle de l'indice. En effet, suivant sa structure, ses objectifs et sa capacité à faire face aux risques inhérents aux marchés financiers, tel fonds de pension aura une allocation "maximale" de 20% en actions, telle autre à 40% etc. Il convenait donc, pour répondre au plus grand nombre, de leur mettre à disposition un indicateur de performance en ligne avec leur stratégie, tout en leur permettant de jauger les potentiels et les risques de stratégie différentes.

    L'indice IPS est ainsi composé de cinq indices de performance se caractérisant par la part en actions sur la quasi totalité du spectre soit de 10% à 50% (IPS1 à IPS5). Par expérience et avec les sources statistiques existantes, il est rare de rencontrer des fonds de pensions n'ayant pas investi en actions, ni des fonds de pensions investissant plus de 50% en actions.
    La construction d'IPS a été menée à partir de cette première segmentation, puis en retenant un volant de liquidité de 5% uniforme pour les cinq stratégies et enfin en pondérant d'autant plus les placements à l'étranger que la part en actions est élevée. IPS est un indicateur de performance des placements hormis l'immobilier et les placements spécifiques comme par exemple, les créances hypothécaires, les prêts privés dont les performances ou les rentabilités ne peuvent être "benchmarkées" (chacun de ces placements ayant un taux de rentabilité propre). À cet effet, IPS propose un outil, simple d'utilisation, qui permet à chaque fond de pensions d'intégrer la totalité de ses placements et de déterminer ainsi son "benchmark global".

    L'indice IPS permet à chaque fonds de pensions de recevoir gratuitement les informations suivantes :

    puce  les performances mensuelles, trimestrielles et annuelles des indices agrégés depuis 1985
    puce de même pour les indices par classe d'actif (avec distinction Monde et Europe)
    puce deux variantes de calcul des indices agrégés, l'une classique avec les indices des marchés habituels, l'autre à partir des performances moyennes obtenues par l'univers de fonds de placements autorisés à la vente en Suisse de chaque catégorie d'actif. Cette distinction permet d'évaluer les écarts entre "la moyenne des gestionnaires" et les indices
    puce un tableau simple permettant le calcul du benchmark global
    puce diverses informations ayant un lien direct avec la prévoyance professionnelle textes de loi, articles importants ....)
    Quelques données statistiques: Performances annuelles
     
     
    IPS1
    IPS2
    IPS3
    IPS4
    IPS5
    Sur 5 ans
    5.98
    8.30
    10.25
    12.59
    14.54
    Depuis 1.1.1985
    6.07
    7.13
    8.06
    9.07
    9.95
     

    Que ce soit depuis 5 ou 16 ans, la hiérarchie habituellement reconnue "plus d'actions plus de performance" est respectée, avec pour corollaire un niveau du risque caractérisé par la volatilité et la plus forte baisse annuelle.

    Volatilité de performance 1990 - (plus forte baisse annuelle)
     
    Depuis 1985
    IPS1
    IPS2
    IPS3
    IPS4
    IPS5
    Volatilité annualisée
    3.02
    3.77
    5.39
    7.46
    9.47
    Performance 1990
    -0.63
    -3.91
    -6.73
    -9.90
    -12.63
     

    Depuis 1985, les indices ont connu des performances négatives au cours de trois années suivantes: 1987, 1990 et 1994.

    Un indicateur de performance

    Il est aisé aujourd'hui pour un fond de pensions de mesurer sa performance à partir de son allocation précise des actifs et de la batterie d'indices disponibles sur tous les marchés financiers. Cette mesure n'est pas à la portée de toutes les fonds de pensions: certains ne disposent pas soit de toutes les sources d'informations détaillées nécessaires, soit de l'ensemble des indices pertinents (qu'il est parfois difficile d'obtenir de façon fiable), d'autres n'ayant pas la capacité de mettre en oeuvre cette mesure soit pour des raisons de taille ou d'expérience.

    L'indice IPS indique au fond de pensions la fourchette de performance qu'il est en droit d'attendre en fonction de la stratégie qu'il s'est fixé ou qui a été mise en oeuvre pas ses gestionnaires par simple "lecture" donc sans calcul complexe.

    À titre d'exemple, un mandat mixte basé sur une allocation moyenne des actions de 30% devra réaliser une performance voisine d'IPS3 (30% en actions). Pour 1998 et 1999, nous avons eu les performance suivantes:

     
    Année
    IPS2
    IPS3
    IPS4
    Mnadat
    1998
    10.14 %
    11.15 %
    12.10 %
    10.90 %
    1999
    2.10 %
    5.01 %
    8.75 %
    8.10 %
     

    À la lecture de ce tableau, le fonds de pensions constate que son gérant a été efficace mais, en 1999, soit il a "battu" les indices, soit il a exposé son fonds de pensions à un risque supérieur à celui défini par le mandat. L'indicateur de performance donne ici un signal qu'il conviendra d'expliciter. Si la performance du 1998 avait été de 9%, dans l'absolu supérieure à l'objectif minimal du fond de pensions, il aurait été automatiquement alerté.

    Une mesure du risque

    Si le but de prévoyance a un horizon plus ou moins lointain sur lequel le fond de pensions base son allocation stratégique, il doit "en tout temps" couvrir "ses engagements". Cette double contrainte satisfaire à court et à long terme le but de prévoyance) s'exprime habituellement par l'objectif de rendement minimal à réaliser et par la provision de fluctuation de cours à constituer. Ce sont bien ce deux éléments combinés qui conduisent à l'établissement de l'allocation stratégique. L'indice IPS, par ses données historiques, constitue un premier outil d'appréciation. Le tableau de performance annuelle de 2 points supérieures à celle d'IPS mais avec, comme contre partie, un risque constaté de baisse de 9,90% pur IPS4 contre 3,9% pour IPS2. Ainsi l'écart de provision de fluctuation est de 6 points entre les deux stratégies. Cette mesure synthétique doit évidement être confortée par une analyse plus "scientifique" de la situation propre du fonds de pensions.

    Une appréciation de la diversification internationale

    L'indice est composé de deux variantes suivant les indices de marchés utilisés. L'indice général est basé, pour les placements hors Suisse, sur les indices mondiaux tandis que l'indice secondaire est basé sur les indices européens. Concernant les marchés des actions, les trois indices (Suisse, Monde et Europe) ont connu de 1988 à 1999 des performances annualisés assez voisines (16,9%, 15% et 17,6%), la différence étant plus marquée pour les obligations (5,2%, 9,5% et 8,6%). Compte tenu du poids plus faible des obligations internationales par rapport aux actions (dans les indices comme dans la grande majorité des institutions de prévoyance), l'indice général et l'indice secondaire présentent des performances que nous pouvons considérer comme relativement similaires.

    Depuis la création d'IPS, les marchés des actions se sont davantage sectorisés que localisés surtout du fait de l'émergence de nouveaux secteurs porteurs. Comme progressivement les indices globaux vont intégrer de façon naturelle ces nouveaux secteurs, et comme l'indice IPS se veut un indice stratégique durable, et non tactique ou opportuniste, il n'est pas envisagé actuellement d'en modifier la structure ou les sous-indagréices qui le composent.

    Les réserves sur l'utilisation des indices stratégiques

    Que soit l'indice IPS ou pour les indices LPP 2000, il convient de préciser que leur utilisation est surtout destinée aux responsables de la gestion financière des fonds de pensions. Ces indices sont des indices de performance absolue qui ne tiennent pas compte de trois élément importants:

    puce les performances mensuelles, trimestrielle et annuelles des indices agrégés depuis 1985 le monde de comptabilisation des actifs notamment concernant les obligations (voire dans certains cas des fonds de placements). Si la valeur de marché n'est pas retenue pour toutes les classes d'actifs, la notion performance doit être substituée à la  notion de rentabilité et des écarts significatifs peuvent alors être observés par exemple en cas de variation forte de taux d'intérêts sur une année;
    puce des entrées ou des sorties de fonds importantes peuvent conduire à une performance (ou une rentabilité) différente selon leurs dates de survenance sans que la qualité de la gestion déléguée ou interne ne soit mise en cause. Le taux de rendement annoncé au conseil de fondation peut ainsi être différent du taux de performance de l'indice stratégique retenu par le gestionnaire;
    puce l'ensemble des placements d'un fonds de pensions n'est pas pris en compte: les immeubles, les hypothèques ou des prêts directs.

    C'est pourquoi IPS propose un outil de calcul de l'indice stratégique du fonds de pensions qui lui permet de prendre en compte ces trois éléments. Cet indice constitue le benchmark stratégique qui sera à comparer avec l'objectif de rendement minimal. Le fond de pensions peut aussi utiliser cet outil de façon prospective pour évaluer son espérance de rendement à venir selon son anticipation positive sur les marchés financiers et la rentabilité des ses autres actifs ou pour connaître son besoin de réserve de fluctuation selon son anticipation négative.

    En conclusion

    L'indice IPS constitue une source statistique depuis 1985 mise à la disposition de l'ensemble des fonds de pensions pour leur offrir un outil d'analyse historique nécessaire à toute prise décision et un outil de contrôle instantané sur les performances de leurs gestionnaires.

    Si la diffusion de l'indice IPS sera adapté aux nouvelle technologies de l'information et si ses outils d'analyse seront disponibles sous forme automatisés, sa structure sera maintenue de façon à maintenir une base de comparaison durable et sincère.